Bien que la sécurité d’approvisionnement des médicaments en Suisse est bonne, les pénuries de livraison de certains produits ont été de plus en plus fréquentes ces dernières années.

Dépenser l’argent, c’est facile, bien l’investir l’est moins. Mais de si "beaux problèmes" ne concernent de toute façon que ceux qui "en ont trop". La Suisse en a trop, en effet : en 2018, l’Etat fédéral a enregistré un excédent de près de 3 milliards de francs sur ses comptes courants.

Comment la Suisse peut-elle continuer à financer un système dans lequel tout le monde dispose d’un accès non restreint à toutes les prestations de santé - que ce soit les consultations médicales, les séjours à l’hôpital ou les médicaments ?

Afin de contrer les antibiorésistances tant redoutées, les autorités devraient recommander d’exploiter les potentiels des médecines complémentaires.

La vente en ligne des médicaments doit encore murir - ou vieillir avec la clientèle. Les "consultants" qui parlent de ce marché sont majoritairement jeunes et en bonne santé, donc loin de comprendre, et vivre, la problématique et les attentes de la clientèle au comptoir.

Les pénuries de médicaments ne datent pas d’hier. Ce qui change, c’est l’indisponibilité de produits courants comme les analgésiques ou les vaccins. A quoi est-ce dû ?

SAEVE est la 1ère marque de cosmétiques transmettant à la peau les pouvoirs exceptionnels brevetés antioxydants et réparateurs de la Sève fraîche de Bouleau bio et du Chaga bio, le "champignon de l’immortalité".
Découvrez SAEVE à la Pharmacie de la Tour et sur www.saeve.com.

Merci à vous d’avoir contribué à cette belle aventure !

Chère cliente, cher client,

Voilà 50 ans, la pharmacie de la Tour ouvrait ses portes. Autre époque, autre temps. Mais les valeurs qui ont toujours contribué au succès de notre pharmacie sont toujours solidement ancrées.

Les sexagénaires s’en souviendront sûrement, quand nous allions chez un commerçant ou un restaurateur français dans le courant des années 1970, ceux-ci prenaient nos francs suisses et nous rendaient la monnaie en francs français, car à l’époque, 1 franc suisse était égal à 1 franc français !

La dispute autour de la désolidarisation dans le domaine de la santé a pleinement éclaté. Les assurances complémentaires privées ne sont pas solidaires puisqu’elles ne couvrent que les personnes qui peuvent se les permettre.

Parfois, lorsque je passe une commande chez le grossiste, j’ai peur de l’avenir: actuellement, 44 produits sont en rupture de stock dans ma pharmacie, dont des médicaments importants que j’aurais besoin pour mes patients. Quand je consulte www.drugshortage.ch, je vois que 309 médicaments sur ordonnance ne sont pas disponible.