Dernièrement, j’ai appris avec étonnement qu’en Allemagne les partisans de l’homéopathie sont souvent appelés de façon désobligeante les « Nichtser », ce qui signifie à peu près « ceux qui prônent le rien ». Je ne sais pas d’où provient cette expression : peut-être de « plus c’est dilué, moins il n’y en a » ou « rien, néant, dilution 200CH » ?

deux mondes

En Suisse, cette expression n’est pas connue. Mais ici, aussi, l’homéopathie fait sourire et est utilisée en même temps pour signifier l’effet placebo, la pseudo-médecine, la charlatanerie ou le sectarisme.
Certains prétendent que la preuve scientifique de l’efficacité ne serait pas fournie et que la théorie de cette méthode de soins échapperait à toutes règles scientifiques depuis deux cents ans, ce qui est évidemment erroné. Les résultats concluants parlent d’eux-mêmes.

Rien ne va faire réfléchir les détracteurs de l’homéopathie, même si les petits enfants et les animaux ne peuvent être sujets, ni à l’effet placébo, ni à la superstition, et les plantes à plus forte raison : employée correctement – l’homéopathie montre que sa force étonnante peut se déployer aussi pour elles !

« On n’a rien sans rien » dit le dicton populaire. Les « Nichtser » doivent être des gens qui ont fait l’expérience que dans les remèdes homéopathiques il y a bien plus que rien… Non ?


Christian Cordt-Moller, Pharmacien FPH / propriétaire