À long terme, des crises d’une tout autre ampleur nous guettent. La première est la crise climatique, la seconde est la crise de la biodiversité d’une magnitude encore supérieure. Sans anticipation de ces risques, l’économie ne tiendra pas le choc et de nombreux secteurs seront emportés.

Crise sanitaire et de la biodiversité 

La puissance de la crise sanitaire est une "opportunité" de repenser le modèle, sinon le risque est grand que la relance ne soit qu’un mirage. Mais anticiper n’est pas facile. Dans le cas du Covid, cela aurait consisté à repenser entièrement l’organisation de nos modes de vie de plus en plus urbanisés.

Pour anticiper la crise climatique et du vivant, ce n’est pas que la ville, le travail, les transports qui sont à réinventer, mais l’ensemble de nos chaînes de production, de nos échanges commerciaux, du partage des richesses… Un travail colossal à affronter d’autant plus qu’il ne se mesurera pas à l’échelle d’un pays ou d’une législature.


Christian Cordt-Moller, Pharmacien FPH / propriétaire