La confusion est ébouriffante chez les "antivax". La médecine n’a jamais été et n’a jamais revendiqué le titre de science exacte et absolue. Devant un virus inédit, la connaissance, et donc l’information, scientifiques ne pouvaient être qu’approximatives et évolutives.

Pas de vérité absolue

L’instrumentalisation et/ou l’incompétence politique ont plus qu’ajouté à la confusion et au trouble de beaucoup de gens sincèrement dans le doute. Mais les antivax les plus bruyants ne réclament pas plus d’information fiable, ils revendiquent la « liberté de ne pas se faire vacciner » et/ou de ne pas porter le masque en présence d’autres personnes tout en prétendant à une place en société comme si la pandémie n’existait pas. Dans les transports publics, ils croiseront donc le chemin de ceux qui veulent se faire vacciner, mais qui n’en ont pas encore eu la possibilité, sachant que ce sont les plus défavorisés. Ces derniers n’auront donc pas la liberté de choix de ne pas se faire contaminer dans un espace public par les premiers, le masque protégeant l’autre avant tout et la vaccination diminuant très nettement la charge virale pouvant être transmise.

Christian Cordt-Moller, Pharmacien FPH / propriétaire