Les pénuries de médicaments ne datent pas d’hier. Ce qui change, c’est l’indisponibilité de produits courants comme les analgésiques ou les vaccins. A quoi est-ce dû ?

potentiel economie risque

La surveillance des prix (Monsieur Prix) et santésuisse (concordat des assurances-maladie) ne cessent de critiquer le prix élevé des médicaments. Ce n’est qu’à moitié vrai. Près d’un tiers de tous les paquets de médicaments originaux remboursés coûtent moins de CHF 15.-, et là les prix sont proches de ceux des pays de niveau économiques comparables: Allemagne, Hollande, Danemark. 
Se comparer à un pays comme la France est une absurdité ! Mettre le prix des médicaments au prix français, ok, mais alors aussi les salaires, ainsi que les charges. 

Des médicaments essentiels disparaissent car ils ne sont plus rentables économiquement. 
Il est temps de changer notre manière de penser. L’explosion des médicaments à prix élevé ne peut plus être compensée avec les économies réalisées sur les produits à bas coût. N’oublions pas que la Suisse importe une très grande partie de ses médicaments, et cela malgré la présence de grande entreprises pharma à Bâle.

Christian Cordt-Moller, Pharmacien FPH