La pandémie du Covid-19 nous a rappelé une réalité somme toute assez simple. La santé humaine ne se résume pas à des paramètres individuels. Bien au contraire, elle dépend de l’écosystème dans lequel une personne et, plus largement, les populations évoluent. C’est pourquoi la crise climatique est aussi une crise humaine et a de nombreuses implications pour la santé.

L’environnement et la santé

Les problèmes environnementaux créés par notre mode de vie sont légion. Canicule, pollution, allergie, appauvrissement des sols ou maladies émergentes : les conséquences des dérèglements du climat ont et vont avoir de plus en plus d’impact sur la santé des populations, notamment défavorisées.

Comment sortir de l’ornière ?

Face à l’ampleur du défi, il n’y aura assurément pas de solution simple. Une chose est toutefois sûre : malgré la bonne volonté des acteurs qui la composent, du système de santé lui-même, il ne faut pas attendre grand-chose. Les médecins, les soignants et les pharmaciens sont les témoins privilégiés des dérèglements climatiques. Ils sentent l’urgence d’inventer un futur en adéquation avec les ressources de la Terre. Le système de santé qui les gouverne nage quant à lui, une fois n’est pas coutume, à contre-courant. Sans que personne ne soit capable de lui insuffler une autre orientation qui fasse du sens pour la santé des populations. Une impuissance qui, à l’image de la lutte contre le climat, fait frémir.

Christian Cordt-Moller, Pharmacien FPH / propriétaire